ANGUS & JULIA STONE – new album

On m’annonçait par mail que le nouvel album d’Angus & Julia Stone était la BO de l’été et puis j’ai adoré cette phrase qui suivait "Entre textures satinées, rêveries en poussières d’étoiles et mélodies dorées". De quoi toucher mon âme d’enfant. Je n’ai pas voulu aller plus loin, car j’ai eu l’infinie chance de recevoir le nouvel album ce même jour. C’est en sautillant comme une enfant que je me suis rendue au-dessus de mon combo platine pour lancer le CD. Leurs voix reconnaissables restent résolument folk, mais les mélodies sont entrainantes, comme si elles annonçaient un renouveau. J’entraîne l’homme dans un duo dansant, nous oublions notre quotidien et nous retrouvons sur la plage. L’album défile… quel bonheur ! Il est doux, plein de bonnes ondes, d’amour, de peps…

Merci pour cette belle promesse musicale <3

A votre tour d’en savourer le contenu !

PS : l’album est sorti today

July 14′ trip : Saint-Cyr sur mer – Day 5 & 6

DAY 5

Je m’étais rendue à l’évidence la veille, qu’un rdv chez le doc était devenu nécessaire. La journée sera donc consacrée au repos et au calme. Trop de charge pro, perso, blogo, créa pendant l’année. J’essaye d’être très présente pour les autres, de tenir au maximum mes engagements et la période qui vient de passer ne m’a pas permis de le faire, certains ne m’auront d’ailleurs pas épargnée. Je ne me ressource a priori pas encore assez et mon corps me crie "fuck" depuis le début de la semaine, mais je ne l’écoute pas.

C’est assise, dans le bureau du médecin, à répondre à ses multiples questions, à lui expliquer comment j’ai pris froid, ce que je fais dans la vie, mes responsabilités, ce qui s’est passé ces derniers mois que celui-ci me dit que j’ai "vraiment trop tiré sur la corde" et qu’il faut que j’apprenne à être indisponible pour m’occuper de moi, reprendre le sport, etc, etc. Notre discussion fait son chemin. Je comprends que je suis allée trop loin.

Le soir même, entre les antibios et notre conversation, je me sens déjà mieux et décidée à ne plus me concentrer que sur des relations bidirectionnelles, sur ma famille, sur mes objectifs perso (pro, créa, blogo). Il aura fallu que je sois malade pour me sentir plus légère, pour me sentir mieux. Paradoxe typiquement féminin, n’est-ce pas ?

*******

DAY 6

20140708_214131Programme annoncé dès l’accueil de la maison où j’ai résidé toute la semaine. Il y fait bon vivre, je suis entourée de personnes adorables, de bonnes ondes à profusion. On parle de tout, de rien, on rit, on débat. Je me sens bien, à ma place et choyée. Mes hôtes sont ennuyés que je sois malade et que le mistral souffle autant. Pour ma part, je ne vois que leur gentillesse sans failles et la beauté de ce coin, leur maison chaleureuse grande ouverte pour m’accueillir et tout ce programme génial qui aura constitué mes vacances. Je me sens pleine de gratitude et ressourcée !

20140712_202133Dernier jour dans le sud, je veux lézarder à la plage quelques heures. L’eau, nager, le sable… ce combo me rappelle la Bretagne et nos spots secrets avec l’homme. Les éléments essentiels à mon bien-être. Je peux tenir une année à Paris, dans le rythme de la capitale, si je sais que j’ai ce moment off où je peux redevenir roots. Marcher pieds nus, enfiler une longue robe sur un maillot de bain coloré, attacher mes cheveux follement, faire ami-ami avec le soleil.

P1050873Avis aux petites poitrines (et aux autres hein ;), c’est chez Mademoiselle Bikini que j’ai trouvé mon bonheur (pour un prix ultra correct) ! La qualité des maillots est canon, j’ai été super bien conseillées en ligne. Je peux vous dire que le modèle s’est propagé chez les copines à vitesse grand V. J’ai également acheté ce trikini le jour de mon départ.

20140712_202214Fin de journée à contempler la mer, écouter les vagues, qui me manqueront déjà tant demain. Je crois que ce qui me manque réellement le plus à Paris, c’est de ne pouvoir laisser mon regard balayer l’horizon. Comme beaucoup de créas, j’ai besoin d’espace pour imaginer de nouveaux bijoux, de nouveaux vêtements.

20140712_202404-1Was a beautiful day…

20140708_214534…and a quiet last night !

July 14′ trip : Hair issue and solution

loreal

Effet beach wavy d’après baignades

En juin, peu avant mes vacances, je me suis faite envoyer bouler par ma coiffeuse… qui a tout bonnement refuser de faire quoi que ce soit (ni coupe, ni balayage) et qui m’a en prime passé un savon. La raison ? J’ai flingué mon blond surfeuse en cédant à la tentation de la coloration maison.

Je plaide coupable, votre honneur !

Si je vois bien que j’ai deux blonds différents (une partie jaunâtre moche et l’autre plus naturelle progressive) plus des racines cendrées sur le crâne, il paraîtrait que j’arbore également un joli halo verdâtre seulement reconnaissable par les experts. Réjouissant au plus haut point!

Je repris donc la route vers chez moi, avec une pochette en format voyage de soins adaptés au soleil & à la mer qui a directement rejoint ma valise, en lui faisant la promesse de les utiliser jusqu’à notre rendez-vous début septembre.

Début septembre !!!??? Alors que j’ai déjà 3 cm de racines en barre pas joli du tout… Dur ! A moi les chignons flous, queues de cheval boho… bref, il faut tenir !

Ce que j’ai pensé de ces soins :

* Spray protecteur Solar Sublime : Top de chez top ! Je le vaporisais dans mes mains et en répartissais sur l’ensemble des longueurs. Exit la texture grasse des huiles qui en laisse plein les mains et colle partout. Le baume se comporte comme une eau et donne un effet wet aux cheveux, ce qui permet une multitude de coiffures dont la tresse sur le côté dont je suis très très fan cet été.

* Shampoing Solar Sublime : Super doux avec mes cheveux salés et très onctueux aussi. Avec lui, exit le sable et le crâne qui gratte. Un vrai moment libérateur après les sessions plage. Je comprends d’autant mieux l’utilité d’un shampoing adapté !!!

* Crème régénérante photo-réparatrice Solar Sublime : Je le laissais poser comme un soin pendant la douche. Démêlage facile, pas d’effet crin. Nourrissant mais pas trop, chaque étape a son utilité et celle-ci a fini de protéger ma chevelure déjà bien abîmée.

Mon verdict sur ce test est très positif. Malgré la cure d’eau de mer, je trouve que la texture de mes cheveux s’est même améliorée. En revanche, le côté ultra chimique de ce trio me taraude. Si je le conseille aux adeptes de la marque, je vais chercher un magic combo un peu plus naturel pour les sessions piscine qui vont reprendre de plus belle à la rentrée !

 

July 14′ trip : Saint-Cyr sur mer – Day 3 & 4

P1050914Terrasse des sportives : le soleil joue à cache-cache avec les nuages

Mel devient officiellement ma coach sportive avec un programme court d’entretien/renforcement musculaire après chaque petit déjeuner. Ce qui a l’air simple en la regardant faire, l’est en revanche beaucoup moins quand je m’exécute. J’ai autant de tonus qu’une méduse neurasthénique mais on rigole bien et ça me plaît de m’y remettre (même si je dois bien l’avouer, depuis que je suis rentrée, je n’ai pas sorti une fois mon tapis… damned) !

Bref, le mistral souffle fort, vraiment très fort et nous décidons de faire une randonnée en forêt à la Sainte Baume, pour pouvoir rester à l’extérieur tout en se protégeant des bourrasques devenues carrément dangereuses (baignades interdites, chemins des douaniers fortement déconseillés…).

P1050881

P1050883L’endroit où nous nous rendons, la grotte de Marie-Madeleine (zoomée en première photo) est un écrin accroché dans la montagne (dans le coin en haut à gauche de la seconde photo). Il faut donc grimper dans une forêt qui me parait enchantée. La lumière qui perce entre les arbres est reposante, douce, les couleurs se mêlent joyeusement. Je découvrirai au retour, en faisant des recherches pour un week-end yoga, que ce lieu est privilégié pour des dimanches de pratique en plein air et n’en suis pas surprise (damned bis, si j’avais su !).

P1050892

P1050907

P1050908Point de vue culminant, je reprends mon souffle devant un paysage magnifique et qui s’étend à perte de vue !

La descente est vertigineuse, nous retournons, légères et souriantes vers la voiture pour rentrer se régaler d’une plancha de marinades.

Divin !

*******

DAY 4 : SICK AND TIRED

Je suis HS, pourtant je commence ma journée par notre séance de sport mais mon corps n’en peut plus. Je suis malade, je grelotte, plane et suis courbaturée : il devient évident que je dois aller chez le médecin, mais demain. Nous passerons l’après-midi en terrasse, place Portalis à Saint-Cyr avec des amis de Paris.

P1050931La petite cousine de la statue de la Liberté de New-York : une mini réplique dorée installée en 1903, place Portalis.

P1050930Vue panoramique de ma soirée : ambiance fièvre !

J’ai les boules… je ne parviens plus à tenir debout… en bas, on sabre le champagne et on fait péter les toasts (pour autant, je suis chouchoutée et régulièrement visitée… un amour cette Mel) ! Pour moi, c’est pâtes sans gluten, dopliprane et dodo !

*******

PS : C’est mon 400 ème billet depuis que je tiens un blog !

July 14′ trip : le cas de la jupe drapée UBDP

P1050923Je m’étais réservée un exemplaire de ma jupe drapée blue bleached tie & dye et j’en suis bien contente ! Souvent, c’est bête, je n’ose pas garder ce que je couds alors que pourtant ce sont au départ des modèles qui me plaisent énormément. Hum, oui je sais, je suis parfois étrange ;) Non seulement ça m’aura permis de tester sa tenue en l’enfilant entre deux baignades (car je suis réellement casse pied quand je choisis un tissu), mais aussi après lavage. Je suis désormais rassurée.

P1050924Là où je suis vraiment satisfaite, et promis après j’arrête car je ne voudrais pas non plus que vous pensiez que je me vante, c’est que le drapé se place bien devant et la jupe se tient bien dans son format côté dos. Pour moi, c’est très important d’être certaine de ce que je vous propose dans la boutique, j’y mets réellement un point d’honneur.

10456053_264986770372978_7485762410988495347_nSummer combo : Cropped tee LMEAN - Jupe drapée UBDP – Carnet de croquis déjà bien rempli – Happinez

*******

Par manque de temps et par la force des choses, j’avais fait une pause dans la couture des jupes drapées car je voulais vraiment savoir ce qu’elles avaient dans le ventre dans la longueur. Du coup, je vais réitérer pour cet automne et c’est à vous de jouer pour m’aider à coller au plus près à vos attentes en remplissant ce petit sondage (j’ai pré-selectionné mes envies mais lâchez-vous) :