July 14′ trip : Saint-Cyr sur mer – Day 3 & 4

P1050914Terrasse des sportives : le soleil joue à cache-cache avec les nuages

Mel devient officiellement ma coach sportive avec un programme court d’entretien/renforcement musculaire après chaque petit déjeuner. Ce qui a l’air simple en la regardant faire, l’est en revanche beaucoup moins quand je m’exécute. J’ai autant de tonus qu’une méduse neurasthénique mais on rigole bien et ça me plaît de m’y remettre (même si je dois bien l’avouer, depuis que je suis rentrée, je n’ai pas sorti une fois mon tapis… damned) !

Bref, le mistral souffle fort, vraiment très fort et nous décidons de faire une randonnée en forêt à la Sainte Baume, pour pouvoir rester à l’extérieur tout en se protégeant des bourrasques devenues carrément dangereuses (baignades interdites, chemins des douaniers fortement déconseillés…).

P1050881

P1050883L’endroit où nous nous rendons, la grotte de Marie-Madeleine (zoomée en première photo) est un écrin accroché dans la montagne (dans le coin en haut à gauche de la seconde photo). Il faut donc grimper dans une forêt qui me parait enchantée. La lumière qui perce entre les arbres est reposante, douce, les couleurs se mêlent joyeusement. Je découvrirai au retour, en faisant des recherches pour un week-end yoga, que ce lieu est privilégié pour des dimanches de pratique en plein air et n’en suis pas surprise (damned bis, si j’avais su !).

P1050892

P1050907

P1050908Point de vue culminant, je reprends mon souffle devant un paysage magnifique et qui s’étend à perte de vue !

La descente est vertigineuse, nous retournons, légères et souriantes vers la voiture pour rentrer se régaler d’une plancha de marinades.

Divin !

*******

DAY 4 : SICK AND TIRED

Je suis HS, pourtant je commence ma journée par notre séance de sport mais mon corps n’en peut plus. Je suis malade, je grelotte, plane et suis courbaturée : il devient évident que je dois aller chez le médecin, mais demain. Nous passerons l’après-midi en terrasse, place Portalis à Saint-Cyr avec des amis de Paris.

P1050931La petite cousine de la statue de la Liberté de New-York : une mini réplique dorée installée en 1903, place Portalis.

P1050930Vue panoramique de ma soirée : ambiance fièvre !

J’ai les boules… je ne parviens plus à tenir debout… en bas, on sabre le champagne et on fait péter les toasts (pour autant, je suis chouchoutée et régulièrement visitée… un amour cette Mel) ! Pour moi, c’est pâtes sans gluten, dopliprane et dodo !

*******

PS : C’est mon 400 ème billet depuis que je tiens un blog !

July 14′ trip : le cas de la jupe drapée UBDP

P1050923Je m’étais réservée un exemplaire de ma jupe drapée blue bleached tie & dye et j’en suis bien contente ! Souvent, c’est bête, je n’ose pas garder ce que je couds alors que pourtant ce sont au départ des modèles qui me plaisent énormément. Hum, oui je sais, je suis parfois étrange ;) Non seulement ça m’aura permis de tester sa tenue en l’enfilant entre deux baignades (car je suis réellement casse pied quand je choisis un tissu), mais aussi après lavage. Je suis désormais rassurée.

P1050924Là où je suis vraiment satisfaite, et promis après j’arrête car je ne voudrais pas non plus que vous pensiez que je me vante, c’est que le drapé se place bien devant et la jupe se tient bien dans son format côté dos. Pour moi, c’est très important d’être certaine de ce que je vous propose dans la boutique, j’y mets réellement un point d’honneur.

10456053_264986770372978_7485762410988495347_nSummer combo : Cropped tee LMEAN - Jupe drapée UBDP – Carnet de croquis déjà bien rempli – Happinez

*******

Par manque de temps et par la force des choses, j’avais fait une pause dans la couture des jupes drapées car je voulais vraiment savoir ce qu’elles avaient dans le ventre dans la longueur. Du coup, je vais réitérer pour cet automne et c’est à vous de jouer pour m’aider à coller au plus près à vos attentes en remplissant ce petit sondage (j’ai pré-selectionné mes envies mais lâchez-vous) :

July 14′ trip : Saint-Cyr sur mer – Day 2

IMG_20140712_143440Butin shopping des vacances 

Deuxième jour de vacances. Le vent est fou… je découvre ce qu’est le mistral. Après le petit déjeuner, nous filons au marché de Bandol où de véritables bourrasques viennent semer le trouble sur les étals des exposants. Je trouve les cadeaux souvenirs pour toute la famille. La vérité, c’est que je prends conscience que nos vacances en famille me manquent horriblement mais je n’ai pas le droit de me plaindre : tous sont en train de faire des efforts pour mon mariage. Je leur proposerai de s’extraire hors du temps ensemble l’été prochain, ce temps avec mes proches devient trop rare, tellement précieux. Je prends des contacts pour des locations.

Je suis malade (et Mel aussi, la fine équipe légèrement sur les rotules ;)) mais je résiste à cette idée, sauf à l’achat d’un foulard pour protéger ma gorge, car je décide qu’en vacances, au soleil, ça ne peut qu’aller ! La vie est belle ! J’ engloutis des cuillerées de miel + huiles essentielles… Absolument dégouttant, mais persuadée que ça me soignera rapidement.

Déjeuner en douceur. Puis, nous resterons là, sur la terrasse, après la sieste, dans les chaises longues à bouquiner ou papoter ensemble. Je finis enfin l’article sur la méditation qui m’attirait tant. Méditation que je ne pratique pas autant que je voudrais par manque d’assiduité ou de motivation. Pourquoi est-ce si compliqué de s’accorder une poignée de minutes par jour ? L’idée de changer cela suspend son vol. C’est fou comme laisser son regard balayer l’horizon peu m’amener comme sérénité.

P1050917(1)Je reçois un mail de Pample, je rejoins l’équipe comme Guest Blogueuse (bientôt mon portrait avec cette photo sera en ligne) et ça me rend très heureuse. J’ai envie de m’investir auprès des lectrices de ce webzine lifestyle qui m’accompagne depuis quelques années déjà et dont j’adore l’esprit. C’est vraiment une belle journée !

Apéro en terrasse ! Nous refaisons le monde, nous parlons de nos envies, pour nos vies, dans nos couples. C’est simple, gai et plein d’énergie à la fois…

Ce jour là, nous monteront 2 fois les 314 marches entre la maison et la Madrague.

 

 

 

 

July 14′ trip : Saint-Cyr sur mer – Day 1

P1050838

P1050839Après 5 heures de transports (4h dans un TGV climatisé comme un frigo et 1h dans un train accueillant comme l’intérieur d’ un réfrigérateur) que je n’aurai pas vu passer, je me retrouve à Saint-Cyr-les-Lecques…

Le temps est très couvert mais chaud, ça sent bon la sève des pins maritimes et le charme opère, nous sommes dans le Sud.

Les grillons turbinent et ça en est presque assourdissant. Les vacances peuvent officiellement commencer ! Je découvre la maison incroyable de mon amie et ses 3 terrasses en cascade qui permettent de suivre le soleil. Depuis ma chambre, j’ai vue sur la mer. Suis-je au paradis ?

marchesstcyr

P1050859Les Lecques

C’est décidé, nous changeons de tenue pour enfiler nos maillots de bain. Direction, la petite plage de la Madrague (ma préférée, où nous nous baignerons plusieurs fois dans une eau à – de 20°) au bas des 314 marches qu’on empruntera quasi quotidiennement pour s’y rendre. Plus faciles à descendre qu’à grimper… nous les foulerons 4 fois ce jour là et en profiterons… pour les compter !

Sur la plage, je lis et relis l’édito du magazine Happinez, effet de déconnexion de mes neurones, je ne parviens pas à aller plus loin que la première page. Qu’à cela ne tienne, après notre baignade et ce début de remise en forme (l’objectif de notre semaine également), nous nous mettons en quête de churros au nutella pour le goûter. Ben oui quoi, c’est aussi fait pour ça les vacances… non ? ;)

P1050936Le soir venu, nous entamons la découverte de la Promenade Rose, qui revient à longer la plage depuis la Madrague pour nous retrouver tout au bout de la baie au Marché Artisanal. Là-bas, mon amie m’offrira un bracelet très délicat avec une pierre facettée en quartz rose qui ne me quittera pas de la semaine ni même depuis mon retour. Je tomberai en amour avec un stand de savons, vendus par un petit couple qui réalise leur saponification selon des recettes familiales gardées religieusement secrètes. Musc, Vigne rouge, Germes de blé, Pavot et Miel… des odeurs enivrantes que j’imagine parfaitement sur la peau de mon cher et tendre.

Ce sera le premier jour d’une douce et vivifiante semaine de vacances entre amies.

 

 

 

A week in music #5 : Fever Ray – Give me more

Bienvenue dans ma part mystique. Vous reconnaitrez forcément le générique de Viking, moi j’entends une puissante chanson chamane.

C’est sympa à la sauce Coachella, non (vous avez le live entier pour la peine) ?

*******

Lyrics :

This will never end
‘Cause I want more
More, give me more
Give me more

This will never end
‘Cause I want more
More, give me more
Give me more

If I had a heart I could love you
If I had a voice I would sing
After the night when I wake up
I’ll see what tomorrow brings

If I had a voice, I would sing

Dangling feet from window frame
Will I ever ever reach the floor?
More, give me more, give me more

Crushed and filled with all I found
Underneath and inside
Just to come around
More, give me more, give me more

If I had a voice, I would sing